Brèves

Canicule ! Oh ! Canicule !

Et non, il s’agissait finalement plutôt selon l’IRM et la définition officielle d’une vague de chaleur. Il n’empêche que les derniers jours de juin ont été particulièrement chaud, ce qui me permet de vous rappeler quelques règles élémentaires à observer lors de la pratique du maraîchage biologique en cas de fortes chaleurs.

Règle numéro 1 : se couvrir la tête.
Le soleil tape dure aussi faut-il bien se protéger d’un coup de chaud. Outre la traditionnelle casquette, la globalisation est passée par là et du couvre-chef de cuir australien, en passant par le chapeau chinois, le foulard ou le sombrero, vos maraîchers usent tout ce que l’ingéniosité humaine a mis au point pour se protéger du soleil.

chapeaux_maraicherschapeaux_canicule_maraichage

 

Règle numéro 2 : S’hydrater
Les travaux au champ, combinés avec la chaleur, donnent soif. Ce fut notamment le cas lors de la couverture à la main d’une surface d’approximativement 700 m2, les jardins des courgettes et des courges, avec une bonne tonne de paille. Les bouteilles d’eau se vidèrent et se succédèrent sans jamais totalement étancher notre soif.

soif_maraicherpaillage_champ

 

Règle numéro 3 : Relativiser.
« Si tu as chaud, va dans la serre 1 », me dit Jérôme en stage actuellement chez les 3M. Et c’est vrai que quelques minutes dans cette serre permettent de relativiser considérablement les températures extérieures qui apparaissent presque printanières.

Il n’empêche que ces saisons incertaines, ces vagues de chaleur, ces canicules, nous ramènent inévitablement à l’urgence du changement climatique et à la nécessité d’une agriculture locale et résiliente. L’amélioration des pratiques pour s’inscrire dans cette dynamique est au cœur du maraîchage pratiqué à la coopérative.

midi-improvise-maraichers

 

A bien vite,

Nico, de retour de vacances.

Publié le 18/07/19